Tous les Groupes I français depuis août 1998

Retour Sommaire Le Cheval Bleu

Editions 2007 - 2006 - 2005 ci-dessous

 Photos www.aprh.fr

Grand Steeple-Chase de Paris 1999 - 2000 - 2001
Grand Steeple-Chase de Paris 2002 - 2003 - 2004
Grand Steeple-Chase de Paris 2008 - 2009 - 2010
Grand Steeple-Chase de Paris 2011 - 2012 - 2013
Grand Steeple-Chase de Paris 2014 - 2015 - 2016 - 2017



Grand Steeple-Chase de Paris (5 800 m - Auteuil - 800 000 euros)

EDITION 2007

 A. Cardoso de Oliveira  1  Norville du Bois  H.al.6  Villez - Gondole III  Prix du Président de la République (Gr.3), 4è Prix Ingré (Gr.3)
 J.-D. Cotton  2  Golden Flight  H.b.8  Saint Cyrien - Sunday Flight  Prix La Haye Jousselin 05 (Gr.1), Georges Courtois 05 (Gr.2)
 Succ. Evain J.-Claude  3  Lord Carmont  H.b.8  Goldneyev - Furie de Carmont  Prix Murat 05 (Gr.2), Montgoméry (Gr.3), 2è Prix Murat 07 (Gr.2), 3è Grand Steeple-Chase de Paris 05 (Gr.1), Prix La Haye Jousselin 06 (Gr.1)
 R. Le Clainche  4  Grand Canal  H.al.11  Phantom Breeze - Merry Land  Prix Lutteur III (L.), Karcimont
 S. Mulryan  5  Mid Dancer  H.b.6  Midyan - Dancer Lady  Grande Course de Haies d'Auteuil (Gr.1), Prix La Barka 06 (Gr.2), Murat 06 (Gr.2), Georges Courtois 06 (Gr.2), Léon Rambaud 07 (Gr.2), Troytown 07 (Gr.3)
 J.-P. Sénéchal  6  Jerozin  H.b.6  Singasinga - Jeroline  4è Prix du Président de la République (Gr.3)
 Raoul Temam  7  Sleeping Jack  H.b.8  Sleeping Car - Miss Noir Et Or  Grand Steeple-Chase de Paris 05 (Gr.1), Prix Troytown (Gr.3), Grand Prix de Pau (Gr.3), 2è Prix Murat (Gr.2)
 Raoul Temam  8  Wissborough  H.al.9  Pelder - Mirice  Prix Ingré (Gr.3)
 F.-G. Wilson  9  Marble Garden Usa  H.bb.6  Royal Academy - Maria de la Luz  3è Prix Fondeur, tombé dans la Cheltenham Gold Cup
 Wrbna Racing 10   Kolorado Pol  H.b.7  Enjoy Plan - Kalifornia  28 courses, 18 victoires, Gran Premio di Merano (Gr.1)
 S. Mulryan 11   Or Noir de Somoza  H.n.5  Discover d'Auteuil - Planète d'O  Prix Ferdinand Dufaure (Gr.1), Maurice Gillois (Gr.1), Renaud du Vivier (Gr.1), Murat 07 (Gr.2), Robert de Clermont-Tonnerre (Gr.3)
 J.-P. Sénéchal 12   Princesse d'Anjou  F.bf.6  Nononito - Royalla  Grand Steeple-Chase de Paris (Gr.1), Prix La Haye Jousselin (Gr.1), 2è Grande Course de Haies d'Auteuil (Gr.1), Prix Léon Rambaud (Gr.2), Juigné, Hypothèse (Gr.3)

 

Sur le papier, l'un des plus beaux Grands Steeples de l'Histoire!

On en rêvait! On en rêve! Espérons que nous fantasmerons également longtemps sur un scénario formidable offert par le Grand Steeple-Chase de Paris 2007.
Magique! Somptueux! Le must absolu de notre printemps classique! Le Grand Steeple à ne manquer sous aucun prétexte.

Le choc tant attendu des trois joyaux Princesse d'Anjou, Mid Dancer, Or Noir de Somoza!
Sous le feu du talentueux Lord Carmont! A l'épreuve d'un drôle d'X, amoureux des chevauchées solitaires, Wissborough et d'un superbe champion tchèque d'origine polonaise, grand vainqueur en Italie, Kolorado.
Avec toutes les interrogations qui subsistent au sujet des steeple-chasers les plus titrés de l'année 2005, Sleeping Jack et Golden Flight...
En présence de Norville du Bois, notre avide Président, convié à la fête et tenté par un sacré jogging.

Mid Dancer est invaincu en France en haies et sur le steeple en 16 tentatives, soit la référence historique de notre sport en matière d'invincibilité.
En 2005, Mid Dancer s'est épanoui dans l'ombre de ses contemporains, compagnons de couleurs, Bonbon Rose et Polivalente, lauréats des Grands Steeples pour 4 Ans, les Prix Ferdinand Dufaure et Maurice Gillois, et des hurdlers Kiko (Prix Cambacérès 2004) et Zayiad, dauphin de Royale Athenia dans le Prix Renaud du Vivier.
Sur le circuit classique de l'obstacle français, les Sean Mulryan nés en 2001 se sont donc taillé la part du lion, sans avoir à solliciter outre mesure celui qui semblait pourtant déjà être le meilleur d'entre eux, Mid Dancer.
Préservé tout au long de ses jeunes années, Mid Dancer entrait en pleine lumière au printemps de ses 5 ans, dominant les champions du steeple dans le Prix Murat avant de laisser sa place à l'aîné Cyrlight dans le Grand Steeple et d'être élu Hurdler-Roi, en juin 2006, dans la Grande Course de Haies d'Auteuil.
Puis à l'automne, le polyvalent Mid Dancer s'absentait à nouveau offrant à Zayiad un triomphe dans le Grand Prix d'Automne, prenait une seconde place en Angleterre avant d'heureusement revenir se promener dans le Prix Georges Courtois.
Un joli parcours, indiscutablement. Savamment dosé, patiemment et idéalement construit!

Le voilà, aujourd'hui, face à son équipier, l'ébouriffant Or Noir de Somoza, et face à plusieurs gagnants de Grands Steeples.

Unique détenteur d'un triplé de groupes I à 4 ans, Discover d'Auteuil est invaincu en France sur le steeple en 8 tentatives. Ce printemps, il a soigneusement évité Mid Dancer, tout en prenant des marques victorieuses à deux reprises vis à vis de ses aînés. D'un physique plus impressionnant que le chef d'oeuvre de Midyan, il le rencontre ici pour la première fois. Faire un choix entre ces deux grands champions est un casse tête.

La sensationnelle Princesse d'Anjou, star désormais confirmée, reine de coeur de l'obstacle français, peut-elle rééditer sa victoire de l'an dernier?
Battue sur 3 600, 3 900, 4 100, elle peut, sur ces 5 800 mètres qu'elle aime tant, mettre à la raison, un an après Cyrlight et Kotkijet, Mid Dancer et Or Noir de Somoza. Ce serait quand même un sacré tableau de chasse!

 

Arrivée : MID DANCER devant Lord Carmont, Golden Flight, Grand Canal et Marble Garden

 

A 6 ans seulement, MID DANCER peut désormais défier les plus beaux palmarès.
Photo APRH

- cliquez sur Mid Dancer pour une sélection de photos de son Grand Steeple -

 

Jamais un cheval d'obstacle n'avait gagné dix-sept courses consécutives en France! Jamais un cheval n'avait remporté le Grand Steeple-Chase de Paris en étant invaincu! A trois reprises seulement (Blagueur II, Loreto, Ubu III) mais jamais la même année, le doublé Grande Course de Haies d'Auteuil - Grand Steeple avait été réalisé, le dernier en date de dramatique mémoire. Telle est la dimension de la performance de Mid Dancer!
Le Trot possède son Ténor de Baune, le plat son Ribot, l'obstacle tient désormais son Mid Dancer!
Quand nous écrivons, qu'à 6 ans, il peut désormais défier les plus beaux palmarès, c'est en pensant doublés, triplés... Pour le reste, Mid Dancer est déjà tout seul.

Seuls cinq concurrents ont terminé ce terrible Racing In The Rain. Le Grand Steeple-Chase de Paris est toujours une course de Seigneurs ; ce dimanche, elle fut une course de héros.
Sous l'impulsion magnifique d'un Lord Carmont des grands jours, l'édition 2007 s'est disputée, en terrain lourd, plus vite que certains Grands Steeples (Mandarino, Line Marine, ...) disputés en bien meilleur terrain.
Au début, Princesse d'Anjou jette son feu, titillant Lord Carmont en tête. La course est lancée sur un drôle de rythme. Le premier tour va se conclure sur un coup de théâtre! Or Noir de Somoza, parti de loin à la Rivière des Tribunes, atterrit au tout début de la plage et, emporté par sa masse, "rampe" sur quelques mètres, la tête dans les antérieurs. Génial acrobate, le géant noir évite toutefois sa première cabriole d'extrême justesse, mais Jacques Ricou, le metteur au point des Mulryan, a été logiquement catapulté.

Pas facile de rester invaincu quand on naît steeple-chaser!

Un autre incident passe, quant à lui, inaperçu. Princesse d'Anjou se reçoit dans les postérieurs de Lord Carmont mais, l'air de rien, garde néanmoins toute sa moëlle, malgré la douleur. Deux jours plus tard, des fractures aux sinus seront diagnostiquées!
Le Grand Steeple-Chase de Paris 2007 est en train de se forger sa légende. Dans le vif!

Les moins gradés souffrent, mais un deuxième champion va bientôt se retrouver au tapis.

Au second passage de la rivière, Jerozin et Sleeping Jack, déjà très loin, sont arrêtés. Au passage de la butte, avant d'affronter la terrible piste extérieure, Wissborough, qui a longtemps emmené Mid Dancer à quelques longueurs de l'animateur, commence à reculer.
Cet amateur de bon terrain intelligemment ne saute pas le Rail-Ditch. Imité par le sculptural Kolorado.

Le Rail-Ditch... Lord Carmont l'affronte seul, allègrement, nettement détaché de Mid Dancer. A quatre longueurs du futur vainqueur, la merveilleuse Princesse d'Anjou, encore parfaitement en course, se trompe, ne peut couvrir ... et éjecte Philipp Carberry. Le final, qu'elle apprécie tant, va se disputer sans elle. Frustration...

Lord Carmont et Mid Dancer caracolent. Gentiment, le formidable champion Mid Dancer se rapproche de sa victime... prochaine.
Golden Flight, Grand Canal et Marble Garden, courageux, étaient venus pour les riches allocations dévolues aux cinquième, sixième et septième ; les chutes d'Or Noir de Somoza et de Princesse d'Anjou vont leur permettre de quitter l'aventure d'Auteuil en braves, nettement plus riches.

L'impitoyable sélection est faite... Mid Dancer prononce son effort après la double barrière et s'en va quérir, monté aux bras, un succès indiscutable.

Désormais invaincu sur le sol français en dix-sept tentatives, le lauréat de la Grande Course de Haies d'Auteuil Mid Dancer s'impose en crack, quinze longueurs devant un Lord Carmont également héroïque.

 

 

 

EDITION 2006

 J.- P. Binet  1  Kamillo  H.b.8  Agent Bleu - Détroit III   2è Grand Steeple-Chase de Paris (Gr.1) (04), 3è Prix Troytown (Gr.3) (05)
 J. Blandin  2  Gondleen  H.b.10  April Night - L'Allier  Prix Xanthor, 5è Prix Troytown (Gr.3) (06)
 Mme M. Bryant  3  Fiumincino  H.b.6  King's Theatre - Floridène  Prix La Périchole (Gr.3), 2è Prix des Drags (Gr.2)
 Mme M. Bryant  4  Saint Realise  H.b.9  Saint Preuil - Cyrilise  Prix Jean Stern (Gr.2), 3è Prix Murat, Georges Courtois (Gr.2 ), Ingré (Gr.3 )
 P. Coveliers  5  Leader de la Cour  H.b.7  Art Bleu - Oulette de la Cour  2è Prix Georges Courtois (Gr.2 ), 3è Prix Montgomery (Gr.3)
 Ecurie Wildenstein  6  Kotkijet  H.bb.11  Cadoudal - Kotkie  Grand Steeple-Chase de Paris 01, 04 (Gr.1)
 Ecurie Zingaro  7  Sybellius d'Artaix  H.b.6  Sassanian - Kadisha  Prix Rigoletto (L.), 2è Prix La Haye Jousselin 05 (Gr.1)
 Robert Fougedoire  8  Rigoureux  H.b.6  Villez - Rouge Folle  Prix Fondeur, 2è Prix Ingré (Gr.3 ), 3è Prix Air Landais
 J.-P. Gallorini  9  Centaure du Clos  H.gr.6  April Night - Berline du Verger  Prix du Comté de Nice (L. - Cagnes), 2è Prix du Président de la République (Gr.3)
 Mme Garcia-Gonzalez 10   Majadal  H.b.8  Cadoudal - Majathen  Prix Troytown 06 (Gr.3), 3è Grand Steeple-Chase de Paris 04 (Gr.1)
 S. Mulryan 11   Cyrlight  H.albr.6  Saint Cyrien - Yellow Light  Prix Ferdinand Dufaure (Gr.1), Maurice Gillois (Gr.1), Ingré (Gr.3)
 J.-P. Sénéchal 12   Sun Storm  H.b.9  Subotica - Rainbow Rainbow  2è Prix Maurice Gillois 01 (Gr.1), 4è Grand Steeple-Chase de Paris (Gr.1) (04)
 Stall Schubidu 13   Apanal Ger  H.b.6  Macanal - Audley  2è Prix Petit Fontaine, Méli Mélo
 Mlle M. Vidal 14   Sphinx du Berlais  H.b.7  Nikos - La Taiga  Prix Durtain, Grande Course de Haies de Cagnes-sur-Mer , Prix Journaliste (L.)
 J.-P. Sénéchal 15   Princesse d'Anjou  F.bf.5  Nononito - Royalla  Prix William Head (L.), de Manneville (Enghien), 3è Prix Edmond Barrachin (Gr.3)
 M.-E. Uzan 16   Kadabelle  F.bb.5  Kadalko - Diana la Belle  Prix Orcada (Gr.3), 2è Prix Sapin, Philippe Ménager

 

Le nominal de l'épreuve culmine désormais à 720 000 euros, soit 120 000 euros de plus qu'en 2005. Le septième percevra 18 000 euros. De quoi encourager les amateurs de jolies places et garantir sans doute un lot touffu, chaque année. A ce propos, le cru 2006 semble à l'évidence un bon baromètre, car le crack avéré Kotkijet et le crack présumé Cyrlight auraient sans doute fait le vide autour d'eux, il y a quelques années encore (entre 6 et 9 partants lors des éditions assommées par Katko, The Fellow, Ucello II ou encore Al Capone II).

Depuis la retraite de l'invraisemblable Al Capone II, les Seigneurs du steeple passent un an sur les pistes, un an au pré "en réparation". Valse des tendinites certes frustrante pour nous tous, mais indiscutablement inhérente à la discipline! L'exemple type reste bien sûr Kotkijet, l'un des grands chevaux de l'Histoire d'Auteuil, éblouissant vainqueur du Grand Steeple-Chase de Paris en 2001 et en 2004, et le plus souvent arrêté avant et après ses sacres. Cette année, à 11 ans, Kotkijet nous revient à l'image des deuxième, troisième et quatrième de l'édition 2004.

Par contre, les trois premiers de l'an passé sont absents. Ma Royale a-t'elle présumé de son physique en courant - si bien d'ailleurs - à 5 ans, l'an passé? Elle est en tout cas désormais poulinière. Lord Carmont vient de se blesser dans son paddock et ne sera pas revu avant l'automne. Quant à Sleeping Jack, il ne peut remettre son titre en jeu.
Triomphateur d'un petit Prix La Haye-Jousselin 2006, Golden Flight est également sur la touche.

Intérimaires de luxe, ces quatre mousquetaires déplient le tapis rouge devant les deux grandes stars, de retour aux affaires, en même temps, ce printemps : Kotkijet et Cyrlight.

Avec la montée en puissance de Cyrlight, nous espérions semblable rencontre historique. Nous y sommes. Le sombre Hippocampe Géant face au Danseur de Feu!

De retour d'un break de près d'un an consécutivement à son Prix La Barka perdu, Cyrlight affiche cinq ans de moins que son aîné. Invaincu sur les "gros" en douze tentatives, seulement battu sur les haies par Maia Eria et Rock And Palm, ce qui ne constitue pas en soi un déshonneur et reste dès lors tout à fait compréhensible (!), Cyrlight nous est apparu en 2006 plus sûr et appliqué dans ses sauts, indiscutablement plus élégant.

Cette notoire différence pourra-t'il lui permettre de repartir, en cas de lutte, ce qu'il ne put faire lors de ses deux défaites en haies, habitué qu'il était à caracoler, caracoler jusqu'au poteau? Sa musique est ébouriffante : 17 courses, 15 victoires, 2 places de second.

Massif, Kotkijet aura sans doute eu besoin de ses deux parcours de remise en jambes, après une aussi longue absence. Et puis onze ans, ce n'est pas bien vieux pour un cheval qui n'en sera qu'à sa trente-et-unième tentative.

Nous pouvons imaginer un second tour de légende. Les sportsmen vont s'accrocher aux rideaux. Que le meilleur gagne!

 

Dans la foulée des champions, certains se font plaisir tels Gondleen, Apanal et Kadabelle ; d'autres ont bien sûr des aspirations.

Le très chic Fiumincino a toujours été préservé. Le voilà face à son destin!

Elevé par le Haras du Berlais, Sphinx du Berlais est un exceptionnel compétiteur, régulier, costaud, au palmarès déjà très long - il était quatrième du Prix Cambacérès -. Spécialiste de Cagnes, d'Enghien, Sphinx du Berlais a tendance à se présenter à Auteuil, uniquement lors des plus grands rendez-vous. Il se classa, par exemple, quatrième de la dernière Grande Course de Haies.
Absent sur le steeple d'Auteuil depuis l'automne de ses 4 ans, le très beau fils de Nikos découvre le Rail-Ditch, ce dimanche. Un sacré challenge!

Excellent cheval de grand fond, Kamillo devrait ramasser de nombreux chevaux fatigués lors du second tour. Pour sa part, Saint Realise est tout de même plutôt régulier. Majadal avait été brillant, il y a deux ans. Rigoureux a sillonné la France, avant de donner une excellente réplique à Cyrlight, dernièrement.

Sybellius d'Artaix et Centaure du Clos n'ont peut être pas fini d'étonner. Ils souhaiteront en tout cas confirmer, dans un contexte plus relevé, leur très intéressant Prix La Haye Jousselin 2005.

Princesse d'Anjou restera célèbre pour avoir devancé Kotkijet dans le Prix William Head 2006, et peut être pour un grand parcours dans le Grand Steeple-Chase de Paris 2006.
Les deux femelles de 5 ans Kadabelle et Princesse d'Anjou galopent au nom d'une génération enthousiasmante. Logiquement mis en réserve, l'extraordinaire invaincu en France Mid Dancer, si impressionnant dans le Prix Murat mais compagnon de couleurs de Cyrlight, court sur les haies le Prix La Barka. Bénéfique est pour le moment bien trop fantasque pour se risquer sur une telle distance. Quant aux deux vainqueurs des groupes I 2005 pour steeple-chasers de 4 ans Bonbon Rose et Polivalente, ils se sont mariés, au haras, ce printemps.

 

Arrivée : PRINCESSE D'ANJOU devant Rigoureux, Kotkijet, Cyrlight et Centaure du Clos

 

Les écarts : 2 longueurs et demie, 2 longueurs, 8 longueurs, 2 longueurs

 

PRINCESSE D'ANJOU rejoint La Frégate, dernière femelle de 5 ans,
lauréate du Grand Steeple. C'était en 1931!
Photo APRH

- cliquez sur Princesse d'Anjou pour son saut du gros open-ditch -

 

 

Princesse d'Anjou remporte une superbe édition du Grand Steeple-Chase de Paris. A la surprise quasi-générale! Judicieusement montée par un Philipp Carberry enthousiaste, qui avait attendu six heures que son avion veuille bien décoller de Dublin et était, de ce fait, arrivé à Auteuil, une heure seulement avant le lâcher des élastiques.

Second saut de la rivière des tribunes. Encore plus hésitant qu'au premier tour, Cyrlight marque fortement sa réception, ce dont profite Kotkijet pour prendre l'avantage.
Sous l'impulsion de l'alezan brûlé, le rythme a été sélectif depuis le départ. Apanal, Kadabelle et Sphinx du Berlais sont déjà hors course. Le peloton est en lambeaux.

La ligne d'en face. Kotkijet et Cyrlight affrontent le Rail-Ditch, de concert, détachés de Rigoureux, Saint Realise, Centaure du Clos, Fiumincino et Princesse d'Anjou.

Après un saut parfait, sûrs de leur domination, Christophe Pieux et Thierry Majorcryk vont alors commettre, ensemble, une grosse erreur : trop confiants, certains de monter les chevaux de la course, ils vont faire un bout terrible pour conclure la piste extérieure.
Dans l'ultime virage où il est coutume de voir les leaders reprendre un peu, à l'image d'Al Capone II par exemple, leur duel somptueux, au contraire, fait rage.

Au premier abord, la tactique s'avère impitoyable : les longueurs s'additionnent et ils n'ont, semble-t'il, plus d'adversaires.
A quinze longueurs au moins, la jeune jument de 5 ans Princesse d'Anjou, seule, semble y croire encore. Serrant sa corde dans le tournant d'Auteuil, elle pourrait avoir pris l'ascendant pour une belle troisième place.

Cyrlight - Kotkijet, Kotkijet - Cyrlight, qui va gagner?

Entre les deux derniers obstacles, Cyrlight et Kotkijet, qui ont sprinté cinq cents mètres trop tôt, ont perdu de leur superbe. Kotkijet semble avoir l'ascendant, mais est-ce une illusion, un mirage, le troisième se rapproche. Ce n'est plus une lointaine silhouette, écrasée par la perspective. La petite, fine Princesse d'Anjou grandit, grandit. Se pourrait-il qu'elle se mêle à la lutte?

Le temps que l'incongrue question fasse trois fois le tour du cerveau, Princesse d'Anjou est revenue. Ventre à terre!

L'élégante brune, fille de Nononito, saute la der comme une balle et repart aussi sec, mystifiant les deux champions fatigués, s'envolant vers un formidable succès. Cyrlight a perdu son match face à Kotkijet, mais l'un et l'autre ont perdu le Grand Steeple-Chase de Paris. Groggys, ils ne pourront pas non plus contrer le formidable retour de Rigoureux.

Commentaire de Guillaume Macaire (Paris-Turf), entraîneur de Rigoureux : "Il faut bien reconnaître que Philipp Carberry a eu la bonne inspiration, ou la "vista", de se barrer après le dernier tournant (NDLR Le Cheval Bleu : et même en plein coeur du tournant) : honnêtement, un jockey rompu aux parcours d'Auteuil n'aurait pas pris ce risque, d'abord parce qu'il fallait deviner que les deux monstres sacrés, qui se trouvaient devant, allaient "cramer" ; ensuite, ignorer que la course avait vraiment été très sélective (1' 13 de réduction sur 5 800 mètres)."

 

Casaque orange et noire, Jean-Paul Sénéchal aura donc gravi tous les échelons de la notoriété, jusqu'à l'apothéose de ce dimanche. Grand pourvoyeur de partants, souvent tête de liste lors du meeting de Cagnes, déjà leader national des propriétaires à trois reprises, le propriétaire varois s'est offert, aujourd'hui, la plus belle épreuve du calendrier français.

La magnifique histoire de l'élevage des "Anjou" (une grosse demi-douzaine de poulinières) allait rebondir lors des deux courses suivantes, les dernières épreuves de la plus belle réunion de l'année à Auteuil.
Surréalistes échos, Marie d'Anjou et Le Haut Anjou, également par des sires des Haras Nationaux, remportaient comme à la parade, respectivement les Prix Wild Risk et Tanerko, deux handicaps touffus.

Gildas Vaillant, éleveur de ces trois gagnants successifs, aurait sans doute aimé qu'il y ait au programme une neuvième, une dixième voire une onzième course. Que la jubilation et l'inouï bonheur jamais ne s'arrêtent! Car, ce dimanche, rien ne pouvait lui arriver... et il les aurait gagnées, c'est une évidence.

 

 

 

 

EDITION 2005

 J. Biraben  1  Double Car  H.bf.9  Sleeping Car - Double Roots  Vainqueur déclassé du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr.1) (02)
 A. Brun  2  Scandor  H.b.11  Chamberlin - Terra Amata  3è Prix des Drags (Gr.2) (00), 6è Prix La Haye Jousselin (Gr.1) (03)
 C. Cohen  3  Fustrien du Paon  H.b.9  Neustrien - Fulgora du Paon  Prix Andréa, 2è Prix Héros XII (Gr.3) (02)
 C. Cohen  4  Hespoir d'Aurélie  H.b.10  Champ Libre - Tinie d'Aurélie  2è Prix La Haye Jousselin 04 (Gr.1), Maurice Gillois 1999 (Gr.1)
 Mme F. Conte  5  Samson  H.b.8  Snurge - Kogina  Prix Lutteur III (L.) (2 fois), 3è Prix du Président de la République (Gr.3)
 Mme A.-N. Dutertre  6  Jérico Vallis  H.b.8  Murmure - Bora Vallis  Prix Murat (Gr.2) (03), Georges Courtois (Gr.2) (02)
 Ecurie Zingaro  7  Royal Beaufort  H.b.7  Take Risks - Buckleby  3ème Prix du Président de la République (Gr.3) (05) - non partant
 Succ. Evain J.-C.  8  Lord Carmont  H.b.6  Goldneyev - Furie de Carmont  Prix Murat (Gr.2) (05), Montgoméry (Gr.3) (04), 3è Prix Georges Courtois (Gr.2) (04)
 J. Hayoz  9  Kamillo  H.b.7  Agent Bleu - Détroit III   2è Grand Steeple-Chase de Paris (Gr.1) (04), 3ème Prix Troytown (Gr.3) (05)
 G. Le Paysan 10   Ty Benjam  H.b.9  Cyborg - Pampa Maid  Grand Steeple-Chase d'Enghien (Gr.2) (01), Prix des Drags (Gr.2) (03)
 G. Polinski 11   Batman Senora  H.b.9  Chamberlin - Cartza  Prix La Haye Jousselin (Gr.1) (03), 2è Grand Steeple-Chase de Paris (Gr.1) (02, 03)
 J.-P. Sénéchal 12   Louping d'Ainay  H.gr.6  Saint Preuil - Evermine  Prix du Président de la République (Gr.3), 2è Prix Lutteur III (Gr.3) (05)
 J.-P. Sénéchal 13   Sun Storm  H.b.8  Subotica - Rainbow Rainbow  2è Prix Maurice Gillois 01 (Gr.1), 4è Grand Steeple-Chase de Paris (Gr.1) (04)
 Stall Wrbna 14   Masini (Pol)  M.b.6  Dixieland - Mansarda  Grand Prix de Merano (Gr.1), Grand Steeple-Chase de Milan (Gr.1)
 Raoul Temam 15   Sleeping Jack  H.b.6  Sleeping Car - Miss Noir Et Or  Prix Troytown (Gr.3), Grand Prix de Pau (Gr.3), 2ème Prix Murat (Gr.2) (05)
 F.-G. Wilson 16   Astonville  H.b.11  Top Ville - Astonishing  Grand Steeple-Chase d'Enghien (Gr.2) (02), 10è Cheltenham Gold Cup (Gr.1)
 Ecurie Manuel Garcia 17   Milou des Enceints  H.bf.5  Lute Antique - Domitia  2è Grand Prix de Pau (Gr.3), Romati (L.)
 Mme M. Bryant 18   Ma Royale  F.n.5  Garde Royale - Tchela  Prix Ingré (Gr.3), Aristote, 2è Grande Course de Haies d'Eté des 4 Ans (Gr.1)

 

Un Grand Steeple-Chase de Paris est toujours une fête ... et son vainqueur, le jalon essentiel de l'année dans le Grand Live de l'Histoire des Courses.

Il y eut l'après Al Capone II ; aujourd'hui, il y a l'après Urga. Après six participations successives au Grand Steeple, l'adoré Urga nous a fait très peur en haies, en septembre dernier. Heureusement sauvé et désormais âgé de 14 ans, Urga coule, aujourd'hui, une retraite heureuse. L'ère des "petits chats géniaux" vient de se terminer... La parenthèse glorieuse des super-tanks noirs (trois victoires) est par ailleurs suspendue, El Paso III ayant arrêté sa carrière et Kotkijet se remettant d'une nouvelle alerte tendineuse.

Line Marine désormais au haras, Turgot blessé ce printemps, Kario de Sormain si impressionnante l'automne dernier sur plus court, nous manquent également...

Ce n'est bien sûr donc pas une coïncidence que ce Grand Steeple-Chase de Paris est attiré dix-sept participants. Eventail vibrant de mille lumières, ombres, reflets et couleurs, prêt à s'ouvrir totalement, au lâcher des élastiques!

Nous nous croirions presque au départ du Prix du Président de la République, sauf que ce n'est pas du tout le Prix du Président de la République. La classe supérieure des chevaux, que ce fameux kilomètre supplémentaire sublimera, veille... Il n'y a pas de hasard dans un Grand Steeple-Chase de Paris. Jamais!

Le verdict des préparatoires est édifiant... Relativement inexpérimentés, les grands vainqueurs du printemps, les 6 ans Sleeping Jack (une certaine garantie est offerte par la toute bonne jument de cross Miss Noir Et Or), Lord Carmont et la 5 ans Ma Royale, qui devança Sa Grâce Maia Eria dans un groupe I pour hurdlers de 4 ans en 2004, ne connaissent pas exactement le plus long parcours d'Auteuil et son final enthousiasmant mais éreintant, via la piste extérieure.

A l'inverse de Kamillo, remarquable second l'an passé, de Jérico Vallis, qui seul tenta de s'opposer au second sacre de Kotkijet, du régulier et tenace Hespoir d'Aurélie, de Ty Benjam si sympathique et au départ de son premier Grand Steeple (Bonne route!), du ressuscité mais tout bon Double Car, de Batman Senora (Mémé a-t'elle pris des cours de franchissement de fossés?).

Longtemps pressentis, deux gagnants du Grand National d'Aintree, Hedgehunter et Monty's Pass s'abstiennent finalement, au contraire de la bonne surprise de cette déclaration d'ambitions, la présence d'un redoutable cheval entraîné en Tchéquie, grand vainqueur en Italie, Masini.

Nous souhaiterions conclure en parlant d'Astonville... qui aura participé aux quatre plus mythiques épreuves du Continent en deux mois et demi. Non placé du Champion Hurdle, dixième de la Gold Cup trois jours plus tard, il s'est "heureusement" débarrassé de son jockey au deuxième saut du Grand National. OK! Les résultats ne son pas mirifiques, mais quelle abnégation!

 

Arrivée : SLEEPING JACK devant Ma Royale, Lord Carmont, Kamillo, Samson, Double Car et Masini

 

SLEEPING JACK résiste à la violente attaque de Ma Royale.
Photo APRH

 

 

Un magnifique Grand Steeple-Chase de Paris! Mille sentiments à la fois! L'avènement de la jeunesse avec deux 6 ans encadrant la jument de 5 ans - j'ai failli écrire la pouliche. Une encolure à l'arrivée entre les deux premiers. La 1 500 ème victoire de Christophe Pieux, méticuleux calculateur. La revanche d'Or Jack et de son entourage.

C'est sous l'impulsion du fougueux acrobate Lord Carmont, marqué par Ma Royale et Sleeping Jack, que le peloton s'est étiré brusquement dès le départ.
Les trois leaders dès les premiers mètres n'allaient d'ailleurs jamais perdre cet avantage et prendre, au final, les trois premières places. Dans un ordre toutefois différent!

Après le second saut de la rivière des tribunes, ils n'étaient plus qu'une petite douzaine en course, pour finalement n'être plus que neuf à l'entrée de la ligne droite.

Lord Carmont aura donné énormément de rythme à ce Grand Steeple, sans pour autant aller au-delà de ses limites. Même, Kamillo, longtemps maintenu dans l'expectative, s'il ramassa nombre de "morts" dans l'ultime kilomètre, ne put finalement conclure que quatrième.

Dominateurs toute la course, y compris sur le Rail-Ditch avec notamment un remarquable saut du futur vainqueur, les trois premiers se retrouvaient logiquement aux prises dans la ligne droite pour sauter quasiment ensemble la dernière haie.

Semblant rebondir, le petit Sleeping Jack repartait dès la réception et s'assurait l'avantage nécessaire pour endiguer le splendide effort final de Ma Royale, qui perdait là son invincibilité sur le steeple, ... pour une encolure.

.

Vincent Le Roy

 


Les photos sont la propriété exclusive de l'APRH. Toute reproduction est interdite.

Vous pouvez visionner une sélection de photos APRH, commander vos clichés préférés!
Consultez www.aprh.fr



Groupes I français

Spécial Groupes I - obstacle (Photos A.P.R.H.)
Tous les classiques d'obstacle depuis août
1998 :

- Grande Course de Haies d'Auteuil, - Grande Course de Haies d'Eté des 4 Ans, - Grand Steeple-Chase des 4 ans - Prix Ferdinand Dufaure, - Prix Maurice Gillois, - Grand Prix d'Automne, - Prix La Haye Jousselin, - Prix Cambacérès, - Prix Renaud du Vivier

 

Spécial Groupes I - Plat (Photos A.P.R.H.)
Tous les classiques de plat depuis août
1998 :

- Prix Ganay, - Poule d'Essai des Poulains, - Poule d'Essai des Pouliches, - Prix Lupin, - Prix d'Ispahan, - Prix Saint-Alary, - Prix Jean Prat, - Prix du Jockey-Club, - Prix de Diane, - Grand Prix de Paris, - Grand Prix de Saint-Cloud, - Prix Maurice de Gheest, - Prix Jacques le Marois, - Prix Morny, - Prix du Moulin de Longchamp, - Prix Vermeille, - Prix de la Salamandre, - Prix du Cadran, - Critérium des Pouliches, - Prix de l'Abbaye de Longchamp, - Prix de l'Arc de Triomphe, - Grand Critérium, - Prix de la Forêt, - Prix Royal-Oak, - Critérium de Saint-Cloud, - Prix de l'Opéra

Nouveau groupe I en 2001 : - Critérium International


Retour au sommaire

Back to english home page