Tous les Groupes I français depuis août 1998

Retour Sommaire Le Cheval Bleu

Editions 2008, 2009, 2010 ci-dessous

 Photos www.aprh.fr

Prix du Jockey-Club 1999 - 2000 - 2001
Prix du Jockey-Club 2002 - 2003 - 2004
Prix du Jockey-Club 2005 - 2006 - 2007
Prix du Jockey-Club 2011 - 2012 - 2013
Prix du Jockey-Club 2014 - 2015 - 2016 - 2017


"Jockey-Clubinho" (2 100 m - Chantilly - 1 500 000 euros)

EDITION 2010

 K. Abdullah  1  Ice Blue GB  M.b.  Dansili - Winter Solstice  Prix Greffulhe (Gr.2), de Ferrières, 3è Prix de Belleville
 S.A. Aga Khan  2  Behkabad  M.b.  Cape Cross - Behkara  Prix des Chênes, de Guiche (Gr.3), d'Etreham, 3è Prix Omnium II (L.)
 S. Al Dugish  3  Green Rock  M.b.  Green Tune - Pyramid Painter  Critérium de l'Ouest (L.), 3è Prix Greffulhe (Gr.2), M. Caillault (L.)
 Allevamente Dei Sette Srl  4  Big Creek Ire  M.b.  Galileo - Baranja  2è Premio Filiberto (L.), 3è Premio Merano (L.), 8è Derby italien (Gr.2)
 A. Amirkulov  5  Shamalgan  M.al.  Footstepsinthesand - Genevale  Vainqueur en Tchèquie, 3è Poule d'Essai des Poulains, Prix de Condé (Gr.3)
 Mlle A. Berger  6  Prince Pretender  M.b.  Great Pretender - Princesse Turgeon  3è Prix du Mont-Pagnotte, Empery
 F. Bianco  7  Handsome Devil GB  M.b.  Footstepsinthesand - Acqua Verde  Prix de Belleville, 2è Prix Greffulhe (Gr.2), de Ferrières
 C.-W. Clay  8  Dancing David Ire  M.bb.  Danehill Dancer - Seek Easy  2è Craven St. (Gr.3), Dee St. (Gr.3), 4è Racing Post Trophy (Gr.1)
 D. Smith, Magnier, Tabor  9  Cape Blanco Ire  M.al.  Galileo - Laurel Delight  Invaincu en 4 courses, Dante St., Futurity St. (Gr.2), Tyros St. (Gr.3)
 Ecurie Wildenstein 10   Planteur Ire  M.b.  Danehill Dancer - Plante Rare  Prix Noailles (Gr.2), Le Capucin, de Crèvecoeur, 2è Prix des Aigles
 Ecurie Wildenstein 11   Vivre Libre GB  M.b.  Sadler's Wells - Vallée Enchantée  Leader de Planteur
 E. Fierro 12   Ivory Land  M.al.  Lando - Ivory Coast  Grand Critérium de Bordeaux (L.), 3è Prix Noailles, Hocquart (Gr.2)
 Gestüt Ammerland 13   Lope de Vega Ire  M.al.  Shamardal - Lady Vettori  Poule d'Essai des Poulains (Gr.1), Prix de Montaigu, Al Khor, 3è Prix de Fontainebleau (Gr.3), 4è Grand Critérium
 Godolphin S.N.C. 14   Simon de Montfort Ire  M.b.  King's Best - Noble Rose  Prix La Force (Gr.3), François Mathet (L.), 8è Critérium de Saint-Cloud
 W. Jeffcock 15   Tip Toe  M.bb.  Footstepsinthesand - Midnight Queen  2è Prix Omnium II (L.), 3è Prix de Guiche (Gr.3)
 Mmes J. Magnier & D. Nagle 16   Viscount Nelson Usa  M.bf.  Giant's Causeway - Imagine  2è Champagne St. (Gr.2), 3è Irish 2000 Guineas (Gr.1), 11è 2000 Guinées
 H. de Pracomtal 17   Celtic Celeb Ire  M.al.  Peintre Célèbre - Gaelic Bird  Prix Maurice Caillault (L.), de l'Allée des Cygnes, 2è Prix Hocquart (Gr.2)
 Stall Unia 18   Classic Hero Ger  M.b.  Königstiger - Classic Queen  2è Prix de la Pommeraie, 4è Prix du Mont-Pagnotte
 R.-C. Strauss 19   Royal Bench Ire  M.b.  Whipper - Hit the Sky  Prix Machado, du Puits de l'Ermite, 6è Critérium International (Gr.1)
 R. Vallaud 20   Russian Dream  M.b.  Russian Blue - Day of Dream  2è Prix Caius, 5è Prix de Guiche (Gr.3)
 H.-G. Wernicke 21   Pain Perdu  M.b.  Vespone - Coastline  Prix La Varende, Tello, 2è Prix La Force (Gr.3), François Mathet (L.)
 Wertheimer & Frère 22   Lumineux GB  M.b.  Motivator - Mydarshaan  Prix de Champerret, 2è Prix Le Capucin, de l'Allée des Cygnes
 Mme D. Wildenstein 23   No Risk At All  M.al.  My Risk - Newness  Prix Isonomy, Omnium II (L.), 2è Prix de Guiche (Gr.3)

 

2005 : amputation....
2010 : distorsion avec effet de masse renforcé...
2020 : c'est avec une immense surprise que des millions de téléspectateurs ont vu pour la première fois 49 boules de toutes couleurs dévaler le nouvel anneau synthétique de Loto Chantilly... Il aura fallu quelques années - vu le temps perdu à Cabourg,
Châtelaillon, Salon-de-Provence, Strasbourg, Vire, Saint-Galmier, zzz ..., cela se comprend - pour créer le système dynamique permettant aux boules de remonter jusqu'à la Mère Marie -, mais nous y sommes. Ces grosses baballes, gracieusement ornées des représentations des grands cracks de l'Histoire, passent devant les Grandes Ecuries... Avec entrain.

2010 : l'an I après Sea The Stars!
Un beau Derby d'Epsom! Workforce fait grande impression pour sa troisième sortie publique. Il gagne avec brio, aux dépens du vrai faux cheval de jeu de Coolmore, l'oublié mais remarquable At First Sight. Net troisième, Rewilding, nostalgique adepte de La Sélection classique, a souhaité, quant à lui, disputer The Derby. Il vient mourir à la hanche du "leader" de Jan Vermeer et de Midas Touch, lesquels s'affichent bien battus, quatrième et cinquième.

Veille de "Jockey-Club"...
Et toutes les sirènes, lumières et instruments de mesures hippiques de soudain s'allumer, tiltant sur la musique de Cape Blanco, invaincu en quatre courses, et de plus tombeur du nouveau Roi des 3 ans britanniques par trois longueurs un quart dans les Dante Stakes. En un peu plus de deux minutes, la candidature de Cape Blanco vient de prendre une nouvelle dimension. De challenger évident à inquiétante star sans même avoir eu à fouler la piste... Dangereuse conjoncture face à vingt-deux farouches opposants. Exciting!

En avril (!), Planteur n'a pas aussi facilement terrassé Rewilding, que Workforce, ce samedi, dans le Derby d'Epsom. Alcool fort et retour à la vie sauvage font parfois bon ménage. En tout cas, sur la douce piste de Longchamp, Planteur, triomphe dans le Prix Noailles, laissant la plus jolie sensation de notre printemps semi-classique. Refreshing!

 

Avec vingt-trois partants dans un Prix du Jockey-Club, il devient possible d'écrire bien des légendes. Maintenant, un seul scénario fera foi.

Un bon Planteur, emmené par Vivre Libre, avec ou sans Ice Blue, au large du Cape Blanco, tout en dévorant du Pain Perdu. Lumineux!

Sapristi! Quelle logique impeccable!

Toutefois, les aventuriers vous le diront... Attention à une énorme vague - 23 partants - justement au large de Cape Blanco. Ce n'est pas No Risk At All! Gâre à vous! Iemanja, la Lorelei et même la Mère Marie ont tendu leurs pièges, aidés par une ribambelle de drôles et d'intrigants. Simon de Montfort, gagnant de La Force avec la manière, malheureusement non partant, Viscount Nelson et Handsome Devil sont prêts à appuyer sur la gâchette.

Avec le 20 à la corde, Lope de Vega pourra-t'il rejouer la partition de son père Shamardal, sur les traces duquel il galope depuis son brillant succès dans la Poule d'Essai des Poulains? Shamardal et Dettori en hypnotiseur de peloton dans le hold-up de 2005 face à Hurricane Run! Lope de Vega, ayant déjà prouvé qu'il savait revenir de loin, n'a peut être pas dit son dernier mot..

La Hongrie et Overdose, privés de consécration internationale lors du "scandale des boîtes" de l'Abbaye de Longchamp, l'épatant Shamalgan, troisième de la Poule d'Essai des Poulains, courra pour l'Est tout entier.

Le sérieux Celtic Celeb, le très estimé Royal Bench et le fort plaisant Tip Toe prendront le départ avec beaucoup d'espoir.
Ayant avec Montmartre et Beheshtam cruellement expérimenté les méfaits du raccourcissement de la distance, les couleurs princières de Son Altesse Aga Khan sont aujourd'hui représentées par le très titré Behkabad. Le tir a peut être été ajusté ; un Cape Cross, parfois, çà sait vraiment tout faire...

 

Arrivée : LOPE DE VEGA devant Planteur, Pain Perdu, Behkabad et Viscount Nelson

 

LOPE DE VEGA en champion
Cette fois-ci, la course de l'ouragan n'aura pas été contrariée.
Photo APRH

- cliquez sur Lope de Vega pour deux autres photos d'une implacable démonstration -

 

Un "Jockey Club", d'une invraisemblable limpidité *! Un banco éclatant de Lope de Vega, prenant à défaut les scénaristes...

Gestüt Ammerland, dauphin de Shamardal avec Hurricane Run en 2005, aura donc trouvé une indiscutable réparation dans le Prix du Jockey Club 2010 avec... un fils de Shamardal. Juste retour des choses!
Se servir de son vainqueur pour retrouver la première place. Histoire contemporaine allemande.

Déjà vainqueur de la Poule d'Essai des Poulains, Lope de Vega, anguleux alezan au chanfrein busqué, égale donc son père, criant dans le ciel de Chantilly son très grand talent, mais aussi le génie d'André Fabre et la maestria de Maxime Guyon.

"Laisse le galoper!" Les ordres de l'entraîneur sont clairs ; la réalisation sera parfaite.

S'élançant fort, de l'extérieur, Lope de Vega réussit à prendre à Planteur, le sillage de Vivre Livre. L'audace éblouit, tout comme la vitesse et la classe de galop de Lope de Vega.

En bas de la descente, devant le château, Vivre Libre choisit bientôt de surtout vivre tranquille, propulsant Lope de Vega, en tête de la course à 700 mètres du fil.

Rares étaient les photos fameuses - le peloton dans le tournant, le château en arrière plan - où le futur vainqueur d'un "Jockey-Club" caracolait... Le souvenir d'Holding Court, sur 2400 mètres en terrain lourd...
En six éditions, le nouveau Jockey Club nous aura offert à trois reprises ce tableau : Shamardal, Lawman et, aujourd'hui, Lope de Vega.

Le miler allongé se comporte comme un champion classique. Il réaccélère laissant éclater sa superbe domination, faisant sensation. Planteur est vite convaincu et tout suspense semble déjà levé pour les deux premières places, à mi-ligne droite.
Supplémenté, toujours vu au contact de Planteur, Pain Perdu contient la meute des vains poursuivants et se retrouve bientôt à la lutte avec Ice Blue, lequel cèdera dans les cent derniers mètres.
Devant la Mère Marie, Cape Blanco fait rougir de honte Workforce ; dans son dos, No Risk At All ne progresse plus. Au large, la grande vague a plutôt fait pschttt. Brisés sur le récif de l'excellence, Behkabad et Viscount Nelson concluront néanmoins de manière prometteuse.
Aucun finisseur ne brûle le gazon... Les trois premiers au départ ont ainsi fait l'arrivée. "Dans un "Jockey Club", sur 2 100 mètres, on ne revient pas, Monsieur, on ne revient pas".

Workforce à Epsom, Lope de Vega à Chantilly, le formidable Fame and Glory, leader des 4 ans et plus, s'est indiscutablement trouvé - même sur 2 400 mètres - deux challengers enthousiasmants.
En attendant de si riantes festivités, Lope de Vega devrait retrouver le mile lors du Prix Jacques le Marois.

 

* Intéressant sixième, Lumineux a été sévèrement gêné, en face par Viscount Nelson, de même que Tip Toe, à mi-ligne droite.

Cape Blanco, si décevant aujourd'hui, devait ensuite prouver son excellence en enlevant brillamment l'Irish Derby face à ses compagnons d'entraînement Midas Touch et Jan Vermeer. Un final sans concession qui voyait également rentrer dans le rang, At First Sight, le surprenant dauphin de Workforce à Epsom.

 

 

.

 

EDITION 2009

 S.A. Aga Khan  1  Beheshtam  M.al.  Peintre Célèbre - Behkara  2 courses, 2 V., Prix de l'Avre (L.), Sanctus
 G. Augustin-Normand  2  Le Havre (Ire)  M.b.  Noverre - Marie Rheinberg  Prix Djebel (L.), Nino, d'Auberville, 2è Poule d'Essai des Poulains (Gr.1)
 J.-D. Cotton  3  Silver Frost (Ire)  M.gr.  Verglas - Hidden Silver  Poule d'Essai des Poulains (Gr.1), Prix Thomas Bryon, de Cabourg, de Fontainebleau (Gr.3), Omnium II (L.), 3è Critérium International (Gr.1)
 D. Smith, Tabor & Magnier  4  Set Sail Ire  M.al.  Danehill Dancer - Ahdaab  Maiden à Gowran Park, 4è Racing Post Trophy (Gr.1), Prix de Fontainebleau (Gr.3)
 D. Smith, Magnier & Tabor  5  Drumbeat Ire  M.b.  Montjeu - Maskaya  Maiden à Gowran Park, 2è Critérium de Saint-Cloud (Gr.1), 3è Dee St. (Gr.3), 4è Goffs Million (Curragh), 5è National St. (Gr.1)
 M. Debeusscher  6  Topclas  M.b.  Kutub - Noble Présence  2è Prix La Force (Gr.3), de Suresnes (L.), 3è Prix Thomas Bryon (Gr.3), 4è Prix Greffulhe (Gr.2)
 Ec. Wildenstein  7  Vesuve (Ire)  M.b.  Green Tune - Verveine  Prix de Champerret, Avenger, 3è Prix de Guiche (Gr.3)
 Ec. Wildenstein  8  Wajir  M.b.  Danehill Dancer - War Game  Prix Hocquart (Gr.2), Maurice Caillault (L.), Coaraze, 3è Prix Noailles (Gr.2)
 Godolphin  9  Parthenon GB  M.b.  Dubai Destination - Grecian Slipper  Glasgow St. (L.), maiden à Sandown
 Growthwork S.A.R.L. 10   Guest Ville  M.b.  Highest Honor - Kadance Ville  Maiden à Deauville, 2è Prix Noailles (Gr.2), 4è Prix Hocquart (Gr.2)
 H. Downs & D. Looney 11   Zafisio Ire  M.b.  Efisio - Goldthroat  Critérium International (Gr.1), Stardom St. (L.), 2è Mehl-Mülhens-Rennen (Gr.2), 5è Critérium de Saint-Cloud (Gr.1)
 A. Head 12   Fuissé  M.bb.  Green Tune - Funny Féerie  Prix de Pontarmé (L.), des Aigles, 2è Prix Thomas Bryon (Gr.3), 4è Critérium International (Gr.1)
 G. Laboureau 13   Glamstar  M.gr.  Numerous - Dibenoise  Prix Caïus, 4è Prix de Guiche (Gr.3)
 M. Tabor, Smith & Magnier 14   Westphalia Ire  M.b.  Danehill Dancer - Pharapache  Champagne St. (Gr.2), Hurricane Run St. (L.), 2è Prix de Fontainebleau (Gr.3), 3è Poule d'Essai des Poulains (Gr.1)
 Mme J. Magnier, Tabor & Smith 15   Malibu Bay Usa  M.b.  El Prado - Favorite Funtime  Maiden à Navan, 3è Sandown Classic Trial St. (Gr.3)
 M.- E. Parrish 16   Calvados Blues  M.alf.  Lando - Persian Belle  Prix des Chênes (Gr.3), de Guiche (Gr.3), 5è Critérium International (Gr.1)
 Pegasus Farms Ltd 17   Feels All Right Ire  M.b.  Danehill Dancer - Zagreb Flyer  Prix de Suresnes (L.), Grandville, Nasrullah, 2è Prix Nino, 3è Critérium de Saint-Cloud (Gr.1)

 

 

John Magnier (source Paris-Turf) : "Je sais que certains voudraient que le Derby soit raccourci et disputé sur 2 000 mètres, mais ils l'ont fait en France et je ne pense pas que cela ait amélioré le Derby français. Je suis convaincu que c'était une erreur."

Hum! Cela fait du bien! Le Front de Libération de la piste du Jockey-Club conserve de solides appuis.

 

L'autre jour, j'ai fait un doux rêve en forme de solution-miracle. Un spécial pour amoureux du gazon, du vrai Jockey-Club et du Prix d'Astarté.

Une heure après un formidable Prix du Jockey-Club, disputé à nouveau sur 2 400 mètres, dans lequel un fils de Galileo s'est imposé de deux longueurs et demie devant un joli Montjeu, s'est couru un intéressant Prix Rothschild.
Cette course ouverte aux 3 ans, sur les 2 100 mètres de la toute nouvelle piste en sable fibré de Chantilly, a vu s'envoler le très consistant vainqueur de la Poule d'Essai des Poulains, I'm Just Kidding America.

 

Rectificatif pour notre petit jeu lancé en 2008 (cf. Edition 2008, ci-dessous)
Le mâle de l'année peut très bien conclure quinzième du "Jockeyclubinho".

 

Le très chic Beheshtam et Wajir, neveu de Westerner, chevaux classiques, sont en danger face aux trois premiers de la Poule d'Essai des Poulains, le très constant Silver Frost en tête. Les excellents Feels All Right, Fuissé à l'abattage saisissant et Zafisio s'affichent également comme de redoutables prétendants.

Quant à nous, aimant évoluer à vue, nous n'irons guère plus loin, étant allergiques aux bouteilles à encre. Ce week-end, la passion galope certes, ... mais plutôt du côté d'Epsom. Sur 2 400 mètres!

Une superbe Coronation Cup, puis une bien jolie lutte dans les Oaks... Ask et Sariska, héros d'un vendredi de feu, en prélude à un Derby historique!

Patients, les Anglais auront attendu vingt ans (Nashwan) pour qu'un lauréat des 2000 Guinées de Newmarket enlève le Derby d'Epsom. Ce n'est pas pour autant qu'ils ont changé les règles du jeu, en cours de route.
Et Urban Sea, disparue ce printemps, déjà consacrée grâce notamment à Galileo, de devenir un peu plus encore la poulinière référence de ce début de XXIè siècle.
Lignée d'Urban Sea, via Anzillero.
Par le père de la grande Ouija Board, Cape Cross, et donc sous la haute direction de la géniale Urban Sea, le formidable Sea The Stars a su dominer une meute de quatre petits Coolmoriens, plus classiques les uns que les autres, un Montjeu (Fame and Glory) se classant second aux dépens d'un Sadler's Wells (Masterofthehorse), d'un Galileo (Rip Van Winkle) et d'un High Chaparral (Golden Sword).

A Chantilly, le syndrome Hurricane Run joue désormais à fond. Un seul Montjeu au départ du Prix du Jockey-Club, aucun Galileo alors qu'ils étaient cinq dans le Derby d'Epsom!
Par contre, en toute logique, quatre fils de Danehill Dancer en digne continuateur de Danehill... Implacable génétique!

Quelques jours après la disparition de son fondateur, Vincent O'Brien, Coolmore poursuit son hégémonie et distribue ses cartes-maîtresses.

En tout cas, l'un des premiers effets pervers de l'amputation du Prix du Jockey-Club aura été de barrer l'accès au meilleur sang européen, celui de Sadler's Wells et de ses fils Galileo, Montjeu et High Chaparral, les gardiens du temple du classicisme désormais proscrits de ce côté-ci de la Manche!

Un élevage établissant de tels critères de sélection va tout droit, bien dans ses mocassins... dans le mur.

 

 

Arrivée : LE HAVRE devant Fuissé, Westphalia, Beheshtam et Calvados Blues

 

Sous la monte inspirée de Christophe-Patrice Lemaire, LE HAVRE offre
un premier classique cantilien à Jean-Claude Rouget. Photo APRH

- cliquez sur Le Havre pour deux autres clichés -

 

Le jour de gloire de Jean-Claude Rouget...
Quatre courses disputées, quatre victoires dont les trois groupes de l'après-midi. Dans l'ordre du programme, Quetsche, de bout en bout, faisant parler son expérience supérieure dans le Prix de Royaumont (Gr.3), Oiseau de Feu consolidant parfaitement - avant l'heure - la ligne de la Poule d'Essai des Poulains lors du Prix Paul de Moussac (Gr.3), Le Havre sacralisant défintivement les Guinées françaises dans le Prix du Jockey-Club.
En apéritif gouleyant, sa Peachmelba avait fait sien le Prix de Luzarches.

Un après-midi de rêve, et certainement une éblouissante délivrance.

En tout cas, le printemps d'une vie... et déjà un quatrième groupe I en 2009 pour ce tout jeune entraîneur classique.

 

Contrairement aux déclarations d'avant-course, Feels All Right s'est vite chargé d'animer l'épreuve, aiguillonné par Set Sail. Le rythme est sélectif ; les deux compères (16 et 17 à la corde) entrent même détachés dans la ligne droite, sans toutefois donner l'impression de survoler l'événement. La Mère Marie les attend de pied ferme!

A mi-ligne droite, le sort des présomptueux est scellé. Et Fuissé, de sa grande foulée, de prendre nettement l'avantage, faisant figure de vainqueur potentiel.

L'oeil balaie l'éventail, s'attarde sur les progressions évidentes. De sa foulée rasante, Le Havre, efficace, est lancé sur la droite du fils de Green Tune. Longtemps maintenu à l'arrière-garde, Beheshtam s'est bien rapproché dans le dos de Le Havre. A l'extérieur, le massif Westphalia s'annonce dangereux tandis que le régulier Silver Frost plafonne, semblant montrer les limites de sa tenue.

Le final est limpide. De sa foulée rasante, Le Havre prend le pouvoir nettement, côté corde. Repris par le fils du miler Noverre, le grand Fuissé conserve néanmoins un superbe accessit d'honneur, franchement devant Westphalia et le très prometteur Beheshtam.

Pau triomphe, mais également Deauville... Après Lawman (payé 75 000 euros) et Vision d'Etat (39 000 euros), Le Havre (100 000 euros) devient le troisième vainqueur consécutif du Prix du Jockey-Club, adjugé yearling sur le ring normand.

 

 

 

EDITION 2008

 K. Abdullah  1  Famous Name GB  M.b  Dansili- Fame At Last  2000 Guineas Trial St. (Gr.3), 2è Killavullan St. (Gr.3)
 H.H. Aga Khan  2  Montmartre  M.gr  Montjeu - Artistique  D à Longchamp, 2è Prix Juigné
 Cheik M. Al Maktoum  3  Démocrate (GB)  M.gr  Dalakhani - Aiglonne  Prix Hocquart (Gr.2), 2è Prix de Ferrières, de Trun
 R. Bousquet  4  High Rock (Ire)  M.al  Rock of Gibraltar - Hint of Silver  Prix La Force, de Condé (Gr.3)
 R. Bousquet  5  Mayweather (GB)  M.al  Nayef - Misplace  Leader d'High Rock, 3è Prix de Guiche (Gr.3)
 K. Chehboub  6  Salsalavie  M.bf  Fly To The Stars - Lavayssière  Prix du Haras de la Huderie (L.), 2è Prix La Force (Gr.3), 4è Prix Greffulhe (Gr.2), des Chênes (Gr.3)
 Darpat S.L.  7  Chinchon Ire  M.b  Marju - Jarama  Prix du Pré Catelan, 2è Prix Nasrullah
 J. Detré  8  Vision d'Etat  M.b  Chichicastenango - Uberaba  Prix de Suresnes (L.), Alcantara II, de la Malmontagne
 Ecurie Bader  9  Trincot  M.b  Peintre Célèbre - Royal Lights  Prix de Guiche (Gr.3), Caïus, de Venette
 Ecurie Wildenstein 10   Magadan Ire  M.b  High Chaparral - Molasses  Prix Juigné, 2è distancé Prix de Suresnes (L.)
 Z. Hakam 11   Zack Dream  M.b  Dream Well - Halawa  Prix du Mont Pagnotte, 4è Prix Nasrullah, Barneveldt
 A. Head 12   Full Of Gold  M.al.  Gold Away - Funny Féerie  Critérium de Saint-Cloud (Gr.1), Prix Noailles (Gr.2), 4è Prix Hocquart (Gr.2)
 A. Head 13   Trois Rois  M.b.  Hernando - Trévise  Prix de Ferrières, 3è Prix Greffulhe (Gr.2)
 Mme M. Leurson 14   Hello Morning  M.gr.  Poliglote - Hello Molly  Prix Diatome, 2è Critérium International (Gr.1), 3è Prix de Fontainebleau (Gr.3), 5è Poule d'Essai des Poulains (Gr.1)
 Mme J. Magnier 15   Achill Island Ire  M.b.  Sadler's Wells - Prawn Cocktail  2è B.C. Juvenile Turf (Gr.1), Royal Lodge St. (Gr.2), 3è Dee St. (Gr.3)
 Mme D. Malingue 16   Starlish (Ire)  M.b.  Rock of Gibraltar - Stylish  Prix François Mathet (L.), 2è Prix Hocquart (Gr.2)
 S. Mulryan 17   Thewayyouare Usa  M.b.  Kingmambo - Maryinsky  Critérium International (Gr.1), Prix Th. Bryon (Gr.3), Critérium de Lyon (L.)
 F. Tondelier 18   Blue Brésil  M.b.  Smadoun - Miss Récif  Prix de Saunhac (Toulouse), 3è Prix Hocquart, Noailles (Gr.2)
 Wertheimer & Frère 19   Prospect Wells  M.b.  Sadler's Wells - Brooklyn's Dance  Prix Greffulhe (Gr.2), 2è Prix de Champerret, Diatome
 S. Friborg 20   Natagora  F.gr.  Divine Light - Reinamixa  1000 Guinées, Cheveley Park St. (Gr.1), Prix Robert Papin (Gr.2), du Bois (Gr.3), Imprudence (L.), 2è Prix Morny (Gr.1)

 

Tandis que la mauvaise plaisanterie se poursuit désormais, chaque printemps.
Tandis que les milers rallongés mènent le match qui les oppose aux chevaux classiques 2 vainqueurs à 1...

Tandis que - nous n'avons pas rêvé -, le Jockeyclubinho, ersatz acidulé de notre Prix du Jockey Club, aurait tendance à se croire plus grand qu'il n'est, poussant qu'il fait sur des ergots pourtant encore bien tendres.

Tandis que, triste constat, aucun des trois lauréats n'a connu de carrière durant le second semestre, Shamardal et Lawman affirmant leur essence véritable par un succès de groupe I sur le mile avant de connaître des soucis et de s'éclipser au haras, Darsi échouant dans le Derby d'Irlande, son ultime course.

La notion de Cheval de Derby, en France, s'est perdue. Bang! Bang!
Un siècle et demi de traditions et de poèsie associée, finement serties sous la logique incorruptible du grand sport, un trésor inestimable balayé d'un coup de Bling, Bling!

Depuis trois ans, deux meilleurs 3 ans de l'année ont été battus par la distance, Hurricane Run en 2005, Sagara ou Zambezi Sun en 2007 ; le troisième s'est abstenu, Rail Link, il y a deux ans. Inadaptée prime à l'excellence!

Bien sûr, une saison bénie arrivera tôt ou tard : un lauréat de Prix du Jockey Club enlèvera le Grand Prix de Paris, puis l'Arc. Nous reparlerons alors de Peintre Célèbre, classique s'il en est, certains résisteront encore, citant l'arrivée magique Chantilly 84 : Darshaan, Rainbow Quest et Sadler's Wells.

Dans l'attente de cet an de grâce, nous pourrions pour le moment proposer un nouveau jeu. C'est rigolo, un petit jeu! Non?

Une avant-course passionnante - Le meilleur poulain classique français est très certainement au départ, ce dimanche. Le lot est riche, fort des principaux protagonistes de cette génération, et des plus séduisants arpenteurs de chemins de traverse. Les musiques sont mélodieuses, les victoires nombreuses, les origines brillent. Sadler's Wells, Montjeu, Kingmambo, Peintre Célèbre, Dansili, Rock of Gibraltar, mais aussi déjà Dalakhani et High Chaparral, quel cour d'étalons!

Un résultat souvent frustrant - LE PROBLEME ENORME ET INTRINSEQUE inhérant A CETTE REFORME INADAPTEE est que, au moins une fois sur deux, pour ne pas dire deux fois sur trois, le meilleur ne va pas gagner. Souvenirs des efforts désespérés d'Hurricane Run et de Sagara!

Donc nouveau jeu : trouver le cheval de l'année à l'issue du Jockey Club, dépouillement en fin d'année!
Un indice cependant : il finit normalement dans les... sept premiers lors du "Jockeyclubinho".

 

Par essence même, un maiden s'il gagne n'est plus maiden. Or, nous venons de vivre le printemps des maidens, illustré par les riches partitions de Belle Et Célèbre, Démocrate et Prospect Wells. Cette logique ne perdurera pas ; les vingt partants ont tous désormais connu les joies de la victoire.

L'invaincu Vision d'Etat, un brin parano, anxieux paraît-il, rencontre le sérieux Démocrate pour une étrange farandole. Vision d'Etat - Démocrate sont deux mots qui ne vont pas très bien ensemble. Le fait que l'un et l'autre puissent cohabiter à l'arrivée exprime fondamentalement une utopie... certes allèchante, mais une utopie tout de même nous semble-t'il?

Sous la direction d'Hurricane Run depuis sa création en 2005, le Club des Frustrés recrute. Il a envoyé des lettres ... d'encouragement à tous les porteurs du sang de l'excellence classique, à savoir celui de Sadler's Wells.
Ceux qui, le spectre du miler efficacement rallongé flottant devant les yeux, sont susceptibles de trouver le temps bien court, le final un peu "interruptus", ceux qui détestent voir le service d'ordre entrer en piste avant la fin même des festivités, à commencer par Prospect Wells, le séduisant frère de Prospect Park, Montmartre, un sculptural Montjeu gris, et Magadan, les jolis duettistes d'un Prix Juigné ressuscité, ceux-là ne sont toutefois pas résignés, l'épreuve pouvant très bien se dérouler sur un rythme élevé.

Who knows? Mayweather devrait assurer le train pour High Rock, l'impressionnant lauréat du Prix La Force. Et puis, Prospect Wells vient d'enlever un Greffulhe réduit à un déboulé, dans lequel Trois Rois a galopé par à coups.

Pas simple... En fait, la disparition du Prix Lupin a précipité dans la pénombre toute ambition de hiérarchiser une promotion avant Chantilly.

Si je devais ne citer qu'un outsider, je m'attacherais, peut être dangereusement, à Trincot, invaincu en 2008, vainqueur du Prix de Guiche en deux foulées et tombeur en mars d'un certain Falco, très supérieur dans la Poule d'Essai des Poulains à Hello Morning et à Thewayyouare qui, ce jour-là, restèrent un peu en suspension, en pleine piste.

Si je devais penser à plusieurs trublions, je pointerais Zack Dream qui a gagné la course qu'il faut avoir gagné, le maiden le plus chic de notre époque, celle qu'avant lui Loup Breton et Rail Link ont enlevé : le Prix du Mont Pagnotte.
Ou bien Magadan, car il est fortement apparenté à Limnos.
Ou encore Blue Brésil, car la belle et étonnante aventure de ce poulain roturier, plutôt chic me plaît et n'est peut être pas terminée.
Mais également Starlish, qui aurait devancé Démocrate dans son Prix Hocquart, sans un intempestif écart, une fois dans la ligne droite l'avantage pris.

 

Et puis, et puis, et puis y'a Natagora qu'est belle comme un soleil...

Un magnifique numéro 20 sur les flancs, le plus haut rating du lot pour cette athlète de grande expérience, la seule à avoir remporté deux groupes I, le style brillant et sans concession de ses plus hautes performances, l'éblouissante réussite du sang de Sunday Silence, un éventail fort de nombreux arguments séduisants et de formidables sensations colorées s'ouvre à l'appel du nom de la grise Natagora.

 

NATAGORA, un défi, un challenge de haut vol.
Photo APRH

 

Les femelles dans le Prix du Jockey-Club...

Patrick Barbe :"A vrai dire, quand la distance du Jockey-Club est passée de 2 400 à 2 100 mètres, je me suis dit qu'il serait amusant de tenter l'aventure avec une pouliche."

Puis, "D'une part, le Prix de Diane semble promis à Zarkava et il n'était donc pas utile que les deux pouliches se coupent la gorge. D'autre part, il y a plus d'argent à gagner dans le Jockey-Club, et beaucoup de prestige à la clé... Gagner ou se placer dans le Jockey-Club pour une femelle, c'est marquer l'histoire des courses". Source Paris-Turf

En effet, les références sont rares, lointaines. Victoire de Brumelli en 1917 imitant La Morinière en 1900! Papier glacé de la championne Bella Paola, battue de trois-quart de longueur par Tamanar en 1958. Rémanences des échecs cuisants des bleues Paix Blanche et Moonlight Dance.
Détour à Epsom et le formidable combat de Nobiliary, seconde du Derby, ... il y a trente-trois ans déjà.

Pourtant, deux réussites récentes (2007) interpellent : le Derby japonais de Vodka et les Belmont Stakes face à Curlin de Rags To Riches sur 2 400 mètres. Le temps des femelles est-il venu?

Forza Natagora! Nous sommes tous derrière toi. Comble des paradoxes, nous rêverions presque d'un nouveau faux-train sublime de Lanfranco Dettori... De l'objectivité naît la complexité!

 

Arrivée : VISION D'ETAT devant Famous Name, Natagora, High Rock et Chinchon

 

VISION D'ETAT reste invaincu en cinq courses.
Au nom de Chichicastenango qui continue, comme étalon désormais,
de s'inviter dans la cour des grands. Photo APRH

- cliquez sur Vision d'Etat pour d'autres photos du Prix du Jockey-Club 2008 -

 

Vision d'Etat, dans la foulée de Natagora, constamment vue aux avant-postes, se décale du dos envoûtant quand celle-ci relaie Blue Brésil et prend l'avantage à trois cent et quelques mètres du fil. En pleine piste, High Rock et surtout Famous Name à la foulée remarquée, au style convaincant, s'annoncent.

Quatre chevaux, à peu près sur la même ligne... Chinchon est malheureux, côté corde. Les attentistes volontaires ou forcés tels les très gênés Prospect Wells et Trincot ne pourront pas revenir. Les dés sont jetés. Quatre chevaux pour la victoire.

Sur le billard de Chantilly, Vision d'Etat, sollicité, se livre vaillamment. Mesure est prise d'une merveilleuse Natagora, pourtant diablement courageuse, à son intérieur. High Rock a jeté son feu, lui le cheval au leader peu pressé.

Famous Name, par contre, est un assaillant vorace. Lutte vive et âpre entre deux bons chevaux!

Vision d'Etat a gagné ; Démocrate est dans les choux. Le "l'un sans l'autre" était prévisible! C'est vraiment rigolo, ces petits jeux à l'intérieur du grand jeu.

Elevé par Gaëtan Gilles, connu pour le célèbrissime roi d'Auteuil Mid Dancer, Vision d'Etat faisait en ce 1er juin finalement mieux que papa, le merveilleux Chichicastenango, dauphin d'Anabaa Blue en 2001.
La casaque Detré, à l'honneur avec Oculi, à Auteuil dimanche dernier, remportait son second groupe I en huit jours.
Eric Libaud, gagnant de cinq groupes I pour la casaque Devin, et Ioritz Mendizabal qui a dû apprécier de voir High Rock se figer dans le final, connaissaient une consécration méritée.

 

Vincent Le Roy

 

 

Les Chevaux Bleus dans l'histoire du Prix du Jockey-Club

1995 - CELTIC SWING bat POLIGLOTE

1992 - MARIGNAN est second

2007 - LITERATO se classe second


Les photos sont la propriété exclusive de l'APRH. Toute reproduction est interdite.

Vous pouvez visionner une sélection de photos APRH, commander vos clichés préférés!
Consultez www.aprh.fr



:

Groupes I
Tous les classiques de plat depuis août 1998

Prix Ganay, - Poule d'Essai des Poulains, - Poule d'Essai des Pouliches, - Prix Lupin, - Prix Saint-Alary, - Prix Jean Prat, - Prix d'Ispahan, - Prix de Diane, - Grand Prix de Paris, - Grand Prix de Saint-Cloud, - Prix Maurice de Gheest, - Prix Jacques le Marois, - Prix Morny, - Prix du Moulin de Longchamp, - Prix Vermeille, - Prix de la Salamandre, - Prix du Cadran, - Critérium des Pouliches, - Prix de l'Abbaye de Longchamp, - Prix de l'Arc de Triomphe, - Grand Critérium, - Prix de la Forêt, - Prix Royal-Oak, - Critérium de Saint-Cloud, - Critérium International (Création 2001)


Retour au sommaire

Back to english home page